Les pollutions Électromagnétiques

L’évolution des technologies de ces dernières années a engendré une nouvelle gamme de pollution : les pollutions électromagnétiques basses fréquences et les hyperfréquences. Les appareils électriques que nous utilisons produisent des champs électriques et magnétiques (CEM) qui peuvent avoir des effets néfastes sur l’homme et son environnement.
Les rayonnements électromagnétiques sont habituellement classés selon leur fréquence, deux catégories sont à distinguer : 
•Les ondes de hautes fréquences, appelées également, hyperfréquences.
•Les ondes de basses fréquences, dues principalement à l'utilisation d'électricité domestique et industrielle. 

 


Les Hyperfréquences :

Les systèmes de communication sans fil utilisent les hyperfréquences pour leurs propriétés de propagation.Ce sont les ondes électromagnétiques qui véhiculent l'information souhaitée dans l'environnement.Elles permettent de transporter la voix (pour la téléphonie sans fil, les réseaux GSM, les baby-phones), des images de vidéosurveillance, l'UMTS, ou encore des données comme les systèmes Wifi, Bluetooth et antennes relais.

Une exception est toutefois à signaler pour les micro-ondes ménagers qui utilisent au mieux l'effet thermique des hyperfréquences afin de chauffer aliments et boissons. 
L'utilisation de ces technologies engendre la présence d'ondes électromagnétiques artificielles dans notre environnement quotidien. Invisible à l'œil nu, le brouillard électromagnétique (également appelé électro smog) peut être extrêmement important suivant les émetteurs en présence.
Les émetteurs émettent des ondes électromagnétiques qui se différencient par leur fréquence (exprimée en Hertz) et leur puissance (exprimée en Watt). L'audit électromagnétique consiste à analyser les types d'ondes présents dans l'environnement et de mesurer leur densité de puissance. La comparaison avec les normes biocompatibles permet d'évaluer les risques potentiels et de prendre les mesures de protection nécessaires.


Les Antennes Relais Que Tout Le Monde Peut Voir :


Les antennes relais que tout le monde ne voit pas :

Les hyperfréquences effets :


Le syndrome des micro ondes ou hyperfréquences a été décrit dès les années 1960, confirmé par de nombreuses études parues dans diverses revues médicales (liste à consulter sur le net).
Fatigabilité, irritabilité, nausées,céphalées,anorexie,dépression, brachycardie, tachycardie, hyper ou hypotension, somnolence, insomnie, difficulté de concentration, allergies cutanées, eczéma, psoriasis, des modifications de la formule sanguine,des perturbations de l’électroencéphalogramme et de la reproduction, atteintes aux organes des sens (vision,ouïe,odorat).

Effets thermiques étudiés depuis longtemps sur le corps humain,élévation de la température du visage : On a constaté un échauffement progressif atteignant 0.7°C aprés 10 minutes d'utilisation de son téléphone portable. 

Hypersensibilité électromagnétique ou électrosensible :


Certaines personnes se plaignent de troubles divers (Plaintes dermatologiques, rougeurs, picotements, sensations de brûlure, personnes présentant symptômes neurasthéniques et végétatifs, fatigue, céphalées, concentration, vertiges, nausées, palpitations,perturbations psychophysiologiques etc...). Elles attribuent  ces troubles à l'exposition des( cém), notamment les micro-onde.
Certaines personnes sont tellement affectées qu’elles s’isolent, cessent le travail, changent leur style de vie.

 

​​

vidéo sur les CEM .

Personnes électrosensibles :



Les ondes basses fréquences:

Le champ électrique, lié au voltage, reste présent en permanence autour de tous les appareils et conducteurs sous tension.
Un appareil simplement branché mais non utilisé peut être source de pollution de champ électrique (ordinateurs, lampes de bureau, robots ménagers, radioréveils...).
Sur le plan de la protection, on peut dire que le champ électrique est facilement arrêté ou drainé. Des écrans simples tels que : cloisons, haies d'arbres, talus de pierre peuvent réduire le champ électrique. Une mise à la terre peut également amener une protection très efficace. Elle permet d'évacuer vers le sol les charges responsables des champs électriques polluants.
Le champ magnétique varie en fonction de l'intensité du courant (de l'ampérage). De ce fait, des personnes vivant sous une ligne électrique seront exposées à des champs magnétique plus ou moins intenses en fonction des moments de la journée et des périodes de l'année.
L'analyse des pollutions électromagnétiques de basses fréquences permet d'identifier les sources et de mesurer l'intensité des champs électriques et magnétiques présents dans l'habitat, causés par l'installation électrique du bâtiment (câbles, lampes, appareils...) ou par l'environnement extérieur (câbles électriques, transformateurs, lignes à haute tension et basse tension ...)..

• Certains équipements ou appareils à proscrire :

• Four à micro-ondes, Tables à induction, Lampes de bureau ou chevet halogènes, Variateurs de lumière et autres variateurs de tension, Certains planchers chauffants électriques, Plafonds ou murs rayonnants (électriques), Les chauffages électriques de classe II



Champs Électromagnétiques Basses Fréquences Et Santé :

Modifications du rythme circadien
• Perturbations physiologiques de la glande pinéale avec suppression de la sécrétion de la mélatonine, hormone qui régit le système immunitaire.

• Perturbations des défenses immunitaires
les lymphocytes T perdent 25% de leur pouvoir de détruire les cellules cancéreuses.

• Au niveau du système nerveux
les expériences réalisées montrent des effets sur les neurotransmetteurs, la dopamine et la sérotonine.

• Modifications génétiques
perturbations dans la synthèse de protéines impliquant des modifications dans la transcription de l'ADN et de l'ARN.



Normes et seuils de sensibilité :


• Valeurs limites officielles (ICNIRP)
5000 V/m pour le champ électrique, 100 nT pour le champ magnétique. 
ICNIRP précise que ces valeurs ne sont pas adaptées aux expositions de longue durée.

• Est-ce que ces valeurs sont sans danger pour la santé?
De nombreuses études montrent que des risques sérieux apparaissent à partir de
200 nT et 10V/m, c’est à dire à des seuils 500 fois plus bas que les limites indiquées ci-dessus.

• Recommandations:

50 nT en magnétique et 5V/m en électrique. On considère souvent qu’au-dessous de ces seuils, les risques sont négligeables.

• Des solutions dans tout les cas :

Dans la plupart des situations, il est possible de maîtriser les champs électriques et magnétiques. Les rares cas où il n’y a pas de solutions sont ceux où les champs magnétiques proviennent de l’extérieur, en particulier, ceux qui sont générés par des lignes électriques à proximité de l'habitat.

Pour toutes les personnes désireuses de faire un bilan des pollutions ​électromagnétiques deleurhabitat, entreprise, commerce, exploitation agricole et autres lieux de vie je me tiens à votre disposition.